Qui que tu sois César, ôte-toi de mon soleil 

RLHDTV

Vos émissions régulières regroupées en « Collections »

Nos hôtesses vous invitent à cliquer sur « Plan de vol » pour consulter nos sujets thématiques  d’une façon régulière sans subir le feu de l’actualité.

R    E    G    A    R    D    E    Z       L    E    S      H    O    M    M    E    S       D    A    N    S    E    R        

Retrouvez l’intégralité de nos sujets, reportages et documentaires vidéo  sur

Tout Montmartre pour un film.

L'inverse est tout aussi vrai. Décor unique et indispensable à la mémoire d'une capitale. Le 7ème Art sublime cette terre d'indépendance et d'artistes qui ne représentent que 6% de la surface de Paris, et dont le cinéma, avec un peu plus de 200 films, a élu la butte comme domicile.

Un temps même les studios Francœur, avant que la Fémis en prenne possession pour en faire l’une des école de cinéma des plus reconnues, ont été un battement de cœur cinématographique tout comme le Moulin de la galette s’enorgueillit d’avoir participé à la naissance de la télévision.

Image emblématique d'un quartier que l'on retrouve en exposition. Le cinéma, le cinoche, pour les érudits le 7ème Art, du populaire, au complexe, de l'artiste au bourgeois, c'est le cœur  de Montmartre qui bat. Une citoyenneté universelle.

Il faut voir avec quel plaisir gourmand Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée nous offre, dans toute sa réserve, l'histoire de ce territoire. Trente films, c’est peu. Et pourtant le choix est parfaitement judicieux. Du cinéma primitif à Amélie Poulain, et plus si affinité.

Ne la croyez pas hésitante, Saskia connaît, sur le bout des doigts, cette aventure que conjugue le 7ème Art à la perfection.

Le cinéma s’ancre là où cela fait du bien. Du bonheur.

Tout le plaisir est invité. Dans la déambulation des salles, traitées comme des décors. L’éclairage en pénombre y joue son rôle.  Traîner les pieds pour ne pas sortir trop vite. Des perles et des images rares, des scénarios et des affiches… Une homogénéité qui mériterait une prolongation. La voilà, la réussite d'une exposition, quand celle-ci si conjugue à merveille avec le lieu. 

 

Vous avez jusqu’au 14 Janvier 2018 pour découvrir cette exposition qui fait du bien à Paris

Un photogramme de Saskia Ooms, responsable de la conservation au Musée de Monmartre

19€. 160 pages et 100 illustrations